Voici venu pour vous le temps de choisir l’équipe qui vous servira durant les six prochaines années.

La liste, que j’ai l’honneur de conduire aujourd’hui, est composée à parité d’hommes et de femmes issus de différents horizons, ancrés dans la vie locale, choisis pour leur expérience, leurs compétences et leur volonté de se rendre disponible pour mener à bien les objectifs fixés pour le prochain mandat.


Celui qui s’achève nous a permis de poursuivre l’équipement de notre commune afin d’en faire un espace économique en expansion mais aussi un lieu de vie plaisant ou chacun peut s’épanouir. Une cité attractive donc ou grâce à des infrastructures modernes et innovantes (crèche, groupe scolaire, salles et terrains de sport, bibliothèque, point accès multimédia etc…) toutes les générations ont une qualité de vie enviée par bon nombre de communes notamment au travers de la pratique de sports et de loisirs nombreux proposés par une trentaine d’associations dynamiques.

L’aménagement urbain et paysager, clé de voute du bien vivre, sera poursuivi.
« U Cateraggiu », cœur de notre commune, constamment en extension, aura à terme l’aspect d’une petite ville.

Les hameaux périphériques ne seront pas oubliés. Après Vacaja, nos efforts porteront sur La Gare, Punticciole et Belli Piobbi.

De plus, l’essor économique restera notre objectif premier.
Un soutien constant aux initiatives privées, a vu notre capacité d’accueil et notre offre commerciale augmenter significativement. En témoignent, l’augmentation de 15% de la population en dix ans et de 300% des permis de construire.

Mais nous allons poursuivre.

En effet, la zone artisanale, qui sera prochainement opérationnelle, donnera un coup de pouce à l’économie et à l’emploi.
Il en sera de même pour le village de vacances de Casabianda que nous souhaitons rouvrir au plus tôt. Ce projet ambitieux de création de 150 à 200 logements de qualité, intégrés au paysage, complété par de multiples prestations de services constituera, une bouffée d’oxygène pour notre commune notamment en terme d’emplois. Malgré un contexte économique difficile, les tractations avec les plus gros opérateurs français en matière de tourisme, seuls capables de porter un tel investissement, devraient aboutir prochainement.

D’autres projets, vous le constaterez, seront lancés à la condition, impérative évidemment que les financements de nos partenaires potentiels (Europe, Etat, CTC, CG2B) nous soient acquis.
Seront privilégiés les équipements dont les retombées seront sources de revenus pour notre commune (Gendarmerie, Logements, etc.…) sans contraintes supplémentaires pour notre budget.

En effet, nous avons aujourd’hui une commune de 2200 habitants environ, équipée comme une commune de 4000 habitants. C’est pour cette raison qu’elle est attractive.
Néanmoins, ces services performants ont un coût, notamment du fait des emplois, nécessaires et imposés pour garantir le bon fonctionnement des infrastructures créées. C’est un choix que nous assumons mais qui justifie l’orientation voulue dorénavant. Un choix qui doit nous permettre de conserver une charge de la dette constante depuis dix ans et surtout dans ces temps difficiles d’éviter d’augmenter les impôts locaux.

Durant chacun des mandats précédents, nous avons tenu nos promesses. Le village qui sommeillait à la fin du 20ème siècle est devenu une petite cité agréable et prospère. Quelquefois, les objectifs n’ont pu être atteints dans les délais que nous espérions. Soit pour des raisons financières (le projet d’assainissement par exemple, finalisé en 2009 qui n’a pu être lancé qu’en 2013 faute d’aides suffisantes), soit en raison de la lenteur des tractations (indispensables quand il s’agit d’investissements importants tels la réouverture du village de Casabianda ou la nouvelle Gendarmerie).

Mais Rome ne s’est pas faite en un jour et seules les personnes qui ignorent le fonctionnement d’une collectivité peuvent croire qu’une baguette magique peut tout résoudre.