LA LETHARGIE A ALERIA

Dans le mauvais procès qui nous est fait, on veut nous faire croire que notre commune est frappée de léthargie. On nous compare pour cela aux autres communes de la Plaine Orientale. Est-ce bien raisonnable ?

Voyons un peu. GHISONACCIA, ville de près de 4000 habitants, constitue avec Prunelli, commune limitrophe peuplée de 3600 habitants, une agglomération d’environ de 8000 âmes. Sur le plan commercial, ALERIA, commune isolée, avec près de 2300 habitants ne peut évidemment pas proposer une offre équivalente. En matière de services, la différence est moins évidente. ALERIA, pour une population près de quatre fois inférieure, dispose d’une offre quasi équivalente. C’est probablement ce qui fait son attrait. En matière de culture et de sport, nous n’avons pas à rougir sinon de fierté. Une offre quantitative et qualitative permet à ceux qui cherchent des dérivatifs de satisfaire leurs passions. De nombreuses manifestations animent notre commune toute l’année, notamment l’été. Mais il est vrai que nos détracteurs ne peuvent le savoir. On ne les y voit jamais.

En ce qui concerne MORIANI et FOLELLI la comparaison n’est pas non plus fondée. La première est une cité balnéaire tirant sa force de son important parc de résidences secondaires et de l’activité touristique durant la saison. Deux paramètres absents à ALERIA à l’exception de quelques hôtels et un camping 4 étoiles. En matière de commerce, grâce là aussi à une agglomération de près de 6000 habitants MORIANI, SAINTE LUCIE, POGGIO MEZZANA, SANTA MARIA POGGIO et accessoirement CERVIONE proposent une offre peu supérieure à ALERIA. Dans les autres domaines évoqués, les services, le sport et la culture, rien ne permet de penser qu’ALERIA soit défavorisée, bien au contraire.

La seconde commune, FOLELLI, par sa proximité avec BASTIA, a bénéficié d’un développement plus rapide que les autres communes citées. Mais là aussi, bien que l’offre commerciale soit supérieure à celle d’ALERIA, il n’y a pas de différences majeures avec notre commune dans les autres domaines.

En conclusion, comparer des communes au profil très différent n’est pas fondé, chacune étant dans un bassin de vie particulier. On peut toutefois, sans se tromper affirmer que bien qu’ayant une population inférieure, ALERIA, hormis en matière de commerces est aussi bien équipée que les autres communes de la Plaine Orientale. La dynamique constatée ces dernières années laisse à penser que notre commune est en passe de connaitre des changements importants. Idéalement située au carrefour de la Plaine et du Centre Corse, elle dispose d’atouts majeurs. Tant en matière de tourisme avec la réouverture du village de vacances de Casabianda et les projets d’amélioration sur le Site Antique qu’en matière économique avec le développement des énergies nouvelles ( Parcs photovoltaïques), industrielle (Corstyrène, Gipen ) sans oublier l’activité agricole avec des productions de qualité, notamment en viticulture. Tout concourt à donner à ALERIA une image et une dynamique de progrès.

Alors, cessons de croire qu’ailleurs le soleil brille plus fort et plus longtemps. Ayons confiance en nos décideurs, en nos créateurs, en la capacité de notre jeunesse à donner à notre commune un avenir rayonnant. Notre équipe, en continuant à moderniser et à créer les infrastructures indispensables et en apportant un indéfectible soutien aux initiatives privées confortera l’idée que la solution n’est pas dans l’incantation ou dans les lamentations mais bien dans le travail et la volonté d’aboutir qui nous animent. Alors, faisons fi des pisse-froids, la morosité n’est pas un programme. L’optimisme caractérise notre équipe et nous vous proposons de nous rejoindre pour participer à cet élan.