RETABLISSONS LA VERITE

A la lecture de certaines informations véhiculées sur la toile par nos adversaires, nous avons jugé indispensable de rétablir quelques vérités.

Déçus par la mauvaise foi de certains d’entre eux, nous apportons des précisions qui, nous en sommes persuadés, sauront convaincre les administrés qui suivent l’évolution de notre village et s’intéressent à son devenir.
Nous sommes évidemment à la disposition de tous ceux qui souhaiteraient vérifier nos propos preuves à l’appui.

Le leader d’Aleria 2014, faut-il le rappeler, à participé à nos cotés, en tant qu'adjoint, à la gestion de notre commune durant treize années.
Aujourd’hui, il nous dépeint comme une équipe à bout de souffle incapable de mener à terme des projets.
Peut-il nous en citer un seul, qu’il aurait alors soumis au conseil municipal, qui, par notre volonté où notre négligence, n’aurait pas abouti ?

Faut-il lui rafraichir la mémoire sur les réalisations de ces dix dernières années ?
Plutôt que la léthargie et le manque de dynamisme invoqués, les chiffres donnent la preuve d’une réelle vitalité (300% d’augmentation des permis de construire, 15% d’augmentation de la population).
« La commune est gérée au jour le jour, sans projet global et cohérent » : tels sont les termes utilisés par notre adversaire pour résumer notre bilan..

On peut contester les choix, c’est le principe de l’expression démocratique, mais nier l’indispensable réflexion et la planification à l’origine de nos choix est pour le moins grotesque
En effet, chacun des projets réalisés s’intègre dans une logique de développement économique sportif ou culturel.

Les acquisitions foncières voulues pour dynamiser l’économie (Parc photovoltaïque, Future Gendarmerie, Zone Artisanale, Village de Vacances de Casabianda etc…) en sont les témoignages exemplaires.
Il en est de même en matière de sports.
Le renouvellement constant des infrastructures, la création de locaux et espaces adaptés (Base Nautique, Stade, City-stade, Salle de Sports, Courts de Tennis, Piste Cyclable, sentier VTT etc…) nous permettent d’offrir aujourd’hui un panel que beaucoup de communes nous envient.

Enfin la Culture n’est pas oubliée à Aleria : La Maison des Associations propose régulièrement des activités diverses et appréciées du plus grand nombre, une bibliothèque médiathèque, un point accès multimédia de nombreuses expositions, des conférences, le café littéraire témoignent d’une vitalité et d’une richesse reconnue.
L’organisation de multiples manifestations et spectacles (Arte Gustu, Pièces de théâtre, Concerts) animent enfin notamment, l’été de notre petite cité.

Notre vision du développement de notre Commune est parfaitement réfléchie, planifiée et maîtrisée.
Nul ne peut le contester et nous continuerons à œuvrer dans ce sens.

Nous attendons impatiemment «qu’Aleria 2014» nous propose enfin sa propre vision du développement économique !

Contester l’étude pour la création d’un Port de Plaisance parce qu’on est le leader de la liste d’opposition est surprenant d’une personne qui souhaiterait « privilégier les investissements productifs générant de la richesse et de l’emploi ». Il faut savoir que ce projet, réclamé depuis des années par la fédération des ports de plaisance mais aussi par les élus du Centre Corse, toutes tendances politiques confondues, est de surcroit entièrement financé par l’Office de L’Environnement.
Il en est de même pour le principe de la création d’un Golf.
Demandés par les Professionnels du Tourisme, les parcours de Golf sont aujourd’hui partie intégrante de la politique de développement voulue par Vanina Pieri, Conseillère Exécutive de l’actuelle majorité et Présidente de l’Agence du Tourisme de la Corse.

Ces deux projets qui pourraient impulser une dynamique touristique indéniable pour ALERIA seraient d’importants vecteurs d’emplois et de retombées économiques.

ALERIA 2014 semble donc avoir une vision très restrictive du développement économique de notre cité.

L’actuel Président de l’association des Commerçants, lui aussi candidat, va même plus loin.....
Se définissant comme «grand défenseur du développement économique et culturel de notre village», il est aujourd’hui bien incapable de défendre un bilan. Peut-il nous citer les actions novatrices qu’il a initiées durant son mandat.
Car, malgré les aides communales, rien n’a été imaginé pour redynamiser notre commune si ce n’est d’être la pâle copie des villes voisines au travers des soirées piétonnes, initiées par la Chambre de Commerce. .

Pour nous l’innovation n’est pas un vain mot : le Bio à l’école et à la Crèche, les constructions aux normes BBC utilisant les matériaux les plus pointus induisant d’importantes économies d’énergie, le soutien au photovoltaïque, la signature de l’Agenda 21...Voilà autant de preuves de nos efforts pour faire d’ALERIA une cité moderne et une locomotive dans la recherche de la qualité de vie et du respect de l’environnement.
D’ailleurs quand on parle de stade de football, crèche, place du village, on devrait, bien avant, connaître ses sujets.

La Crèche d’ALERIA, première Crèche écologique de Corse, 3ème de France est un modèle et nous en sommes fiers.
Son grand succès nous conduira vraisemblablement à réaliser une extension prévue dés l’origine.

Comparer le stade d’ALERIA à un stade de Ligue 1 relève au mieux de l’incompétence, au pire de la mauvaise foi car le coût du stade est loin d’être exorbitant. Et je laisse tous les licenciés et leurs supporters appréciés les propos de ce jeune colistier.


La Place de la Liberté serait à l'abandon.
Les travaux de la première tranche, initiés fin 2012 se sont achevés en 2013. Ils nous ont permis de réaliser le jardin d’enfants, l’amphithéâtre et les réseaux souterrains. La seconde tranche, présentée au financement au printemps 2013, n’a encore pas pu démarrer faute d’arrêtés attributifs des partenaires financiers ( CTC et CG2B).
Dès ces subventions accordées, nous réaliserons le dallage, l’éclairage, l’aménagement paysager, le Jeu de Boules, le Monument aux Morts. Quand au marché couvert, initialement prévu sur la place, il sera déplacé devant l'actuelle mairie et remplacé par un centre administratif.

De plus concernant les trois dossiers (traverse du village, piste cyclable et caserne des pompiers) qu’il évoque comme des heureuses réalisations, son sectarisme occulte, volontairement, le fait que la Municipalité a grandement participé dans le cadre de ces co-financements.
Terminons aujourd’hui par ces projets, heureuses réalisations parait-il de la CTC et du Département sans participation communale.

La Traverse du Village réalisée sous maitrise d’ouvrage de la CTC se décompose en deux volets : la chaussée et la sécurité financées par la CTC et l’aménagement urbain (Trottoirs, Plantations, Eclairage Public) entièrement financés par la commune.
La Piste cyclable crée à notre demande à nécessité l’acquisition par la commune des emprises foncières.
La CTC a réalisé le tapis d’enrobé et la commune l’éclairage et l’aménagement (bancs, poubelles, plots de sécurité etc…).

La Caserne des Pompiers, sans doute l’une des plus grandes de Corse s’est faite grâce à la cession gratuite par la commune du bâtiment existant. La réhabilitation a été faite par le SDIS avec là aussi une participation communale (prise en charge des réseaux).
Notons aussi la mise à disposition d’un terrain pour réaliser le Groupement aujourd’hui véritable serpent de mer.
Enfin n’oublions pas les multiples interventions réalisées régulièrement par la commune aux abords de la Caserne pour satisfaire les demandes de nos chers pompiers.


Les allégations de nos adversaires concernant une importante hausse des impôts locaux relèvent aussi de la plus pure mauvaise foi.
La référence à un site douteux pour étayer le propos n’abuse personne. Les services communaux tiennent à la disposition de chacun les preuves que depuis dix ans les taux des impôts locaux n’ont pas augmenté.
Pour plus de détail voir les graphiques dans la Rubrique Budget
.

Bien entendu, cette page étant régulièrement actualisée, dés que cela sera nécessaire, nous apporterons, sans esprit polémique, mais avec détermination, tous les démentis aux allégations mensongères de nos adversaires.
Ceci dans le seul but de rétablir la vérité.